Sélectionner une page

Prairie, Trémelin (56)

Rien de m’attache plus à ce monde, seule m’affecte pourtant la beauté fugitive des saisons du ciel

Urabe Kenkô, Les Heures Oisives